Concours photo et exposition

NOTRE-DAME-DES CHAMPS Du 8 août au 3 septembre.

Cela fait 3 années que la charmante chapelle Saint-Pierre de Mostuéjouls (ou Notre-Dame-des- Champs) se prête si bien au jeu des photograph(i)es. A travers la création du concours «René Delon», différentes thématiques ont été abordées à l’instar de l’exposition «Un autre Regard» consacrée en 2015 au photographe Georges Ancely, amateur de talent des années 1880 à 1895 ou de celle intitulée «Mémoires d’ici», qui retraça, en 2016, l’évolution de nos paysages, la vie des gens et l’histoire de notre région depuis les années 1900 jusqu’à aujourd’hui.

C’est dans ce cadre que l’Association de défense du patrimoine de la commune de Mostuéjouls (ADPCM), organisera du 8 août au 3 septembre, mais également pendant les Journées européennes du patrimoine, deux expositions.

La première offrira en partage les clichés retenus pour le concours photos «René Delon 2017», qui sauront si bien mettre en lumière le thème «La Pierre et l’Eau», développé cette année. Le choix de l’œuvre primée sera opéré grâce au vote du public et à une délibération du jury officiel. Le samedi 2 septembre, le nom des lauréats du «Prix René Delon» sera publié lors de la remise des prix.

Quant à la seconde exposition, elle proposera en parallèle les clichés, tout aussi étonnants, du photographe humaniste Arthur Batut, contemporain des frères Lumière, inventeur de la photographie aérienne (il réalisa la toute première automatique par cerf-volant) et adepte du portrait- type (il mit au point une méthode opératoire pour créer une image composite provenant de multiples portraits individuels). Il a notamment réalisé de très nombreuses photographies de scènes de la vie locale et des environs de Labruguière. Par ses photos, il apporte un témoignage saisissant de la vie locale à la fin du XIXe et au début du XXe siècle (Source : l’Espace Photographique Arthur Batut de Labruguière).

Informations pratiques dans la chapelle du 8 août au 2 septembre et pendant les JEP, de 10 à 12 heures puis de 15 à 19 heures. Classée “Monument Historique” depuis 1930 et restaurée à l’initiative de l’ADPCM depuis 1998, cette petite chapelle romane est un lieu propice à la mémoire, à l’imaginaire et à la contemplation.

Le Journal de Millau (3 août 2017)

Comments are closed.